Pianosromantiques est consacré aux pianos à
queue français construits avant 1850 , et plus
particulièrement à ceux des quatre grandes
marques : Boisselot, Erard, Pape, et Pleyel.
Son but est de diffuser des informations
historiques ou techniques sur ces instruments,
et de constituer une base de données par l’
image la plus complète possible des pianos
disséminés dans des collections privées ou
publiques.
J’espère que le musée virtuel ainsi constitué
pourra aider à mieux faire apprécier ces
instruments romantiques longtemps délaissés
(si l‘on compare par exemple avec les viennois,
que j’apprécie tout à fait par ailleurs) et dont
peu d’exemplaires bien restaurés sont à la
disposition des interprètes.
Ce sont pourtant ces mêmes pianos dont
disposaient, et qu’aimaient tant,  des
compositeurs comme Chopin (Pleyel), Liszt
(Erard et Boisselot) ou encore Mendelssohn
(Erard) : il est permis de  penser que la
connaissance du toucher et la sonorité de ces
instruments apporte beaucoup à la
compréhension de la musique composée à leur
époque…